Les cardons à la carte !!!

15
Déc
2014
Cardon

Les cardons arrivent et nous on adore ça !!!

Benjamin prépare dès cette semaine une carte jouant avec les cardons genevois.

Saviez-vous que sur un plan de cardons de 15 kg, seuls 2 à 3 kg sont utilisés pour notre palais de gourmand ?

C’est grâce à des passionnés comme G. Galay que nous avons la chance de manger en ce début d’année un produit d’exception que nous allons mettre à l’honneur dès aujourd’hui !

L’histoire de ce légume à cardes :
La tradition de la culture du cardon est établie de longue date à Genève. Son origine remonte aux immigrés protestants, qui suite à la révocation de l’Edit de Nantes en 1685 ont fui la persécution et se sont installés à Plainpalais. Habiles cultivateurs, ils firent fructifier les semences de cardon épineux qu’ils avaient emportées avec eux. Au fil du temps, les maraîchers genevois ont sélectionné les meilleures plantes pour la multiplication. Parmi les dernières régions qui cultivent le cardon en Europe, seul le canton de Genève produit encore du cardon avec épines.

Le savoir-faire :
Pour produire du Cardon épineux genevois AOP, seule la variété Cardon argenté épineux de Plainpalais est autorisée. Les graines sont issues de plantes-mères sélectionnées par un collège de sélectionneurs genevois. Elles sont semées et plantées au printemps, mais n’arriveront à maturité que l’année suivante. Le cardon n’est pas une plante très exigeante, sa culture est cependant difficile vu ses nombreux piquants. Afin d’enlever toute amertume au cardon, les plantes subissent un blanchiment, soit au champ où chaque pied est couvert d’un sac en plastique noir, soit en cave où les cardons sont placés avec leur motte. Puis le cardon est nettoyé, trié et conditionné afin de ne garder que les côtes effilées et attendries par la période de blanchiment.

Bon appétit

2 Comments
  1. Laz Nillo ou Le Bistrot aux Acacias

    Sis au milieu de la rue des Acacias, Le Bistrot n’a pas de mine de l’extérieur. Joli à l’intérieur, il dispose d’une terrasse sur l’arrière. Sympa. L’accueil est très cordial, la serveuse est jolie et bien lunée, tout un programme. En revanche, personne ne sait ce que Laz Nillo veut dire. Bizarre, non!

    L’apéro est pris sur la terrasse, sans vue sur la mer ou le lac, mais agréable. Bon, le Chasselas (Fleur de pêche Moulin) est à CHF 70.00 le litre ce qui explique pourquoi le vin suisse se vend mal. Rappelons pour la forme que ce vin coûte CHF 11.00 les 75 cl, soit CHF 1.33 le décilitre. Le rapport entre 7 et 1.33 est de 5,26, c’est dire que le patron s’en met plein les poches. Un rapport de 3 à 3,5 est considéré comme normal par l’association des restaurateurs, cherchez l’erreur.

    Certes, il y a un peu de saucisson à la tête de veau avec l’apéritif, mais il n’en demeure pas moins que … .La suite est composée foie gras de canard à la féra pour l’un et de terrine d’artichaut poivrade pour l’autre, excellents. Le principal fut un risotto aux asperges et un cabillaud en pavé à l’ail des ours, fameux itou.

    Le mille-feuilles aux fraises comme dessert et le café gourmand furent appréciés. Le Gamaret Mevaux, Château l’Evêque, vendu CHF 4200 pour un prix d’achat à CF 14,00 est dans les normes avec un rapport de 3. Qui plus est, il était bon quoiqu’un peu trop chaud.

    Pourquoi donc faut-il taxer pareillement le Chasselas de l’apéritif?

    En résumé, je vous le dis, endroit agréable, avec un personnel serviable et amiable qui vaut le déplacement pour le manger. Prévoir un gros porte-monnaie pour les vins au verres.

    On y retournera à condition que le patron cesse de se mettre cent sous dans la poche chaque fois qu’il sert un verre de Chasselas.

    Daniel Zurcher
    23042015

    publié sur itaste et resto rang. Merci. A+ Ciao DAZ

    Répondre
    1
    • Bonjour Monsieur Zurcher,

      Merci pour vos précieux commentaires et le soin que vous avez apporté à votre article.

      Concernant le Chasselas, nous avons, suite à votre commentaire, corrigé le prix car il y avait en effet une erreur pour ce vin. Sachez que nous faisons notre maximum pour proposer des vins régionaux à tarif satisfaisant nos clients et notre petite entreprise. La moyenne de notre offre se situe dans un rapport de 3 à 3.5 comme vous le recommandez.

      En espérant vous accueillir prochainement au bistrot, permettez-moi de vous adresser mes salutations bistronomiques.

      Stéphane

      Répondre
      1

Laisser un commentaire